PRESENTATION
ACTES CONGRES
TEXTE SUR L'ACCUEIL FAMILIAL

​Cette rubrique regroupe des textes, articles, travaux de recherche... rédigés par des personnes impliquées dans l'accueil familial, social ou thérapeutique, en France ou ailleurs.

CALENDRIER
VISITES

 71646 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Congrès Paris 2018

Actes des 13èmes Journées de Formation du GREPFA France

CLIQUER dans Actes des Congrès (à gauche ;)) sur Congrès 2018 à Paris

qui se sont tenues les Jeudi 7 et vendredi 8 juin 2018 à Paris

Téléchargements

Si le lien ne fonctionne pas, contactez le webmestre pour l'en informer.

Fermer  Congrès 2008 à PARIS

8ème congrès du GREPFA France, Paris (29-30 mai 2008) 1 

Gianfranco Aluffi,  “Lévolution récente de lAFT en Italie” 

Gianfranco Aluffi1 

Servizio I.E.S.A.  

Dipartimento Interaziendale di Salute Mentale  

A.S.L. TO 3 - A. S. O. San Luigi Gonzaga  

Dir. Prof. Pier Maria Furlan 

Regione  Piemonte - Universita’  Degli  Studi  di  Torino  

Groupe de Recherche Européen en Placement Familial 

« L’évolution récente de l’AFT en Italie » 

Le corps de ce travail est subdivisé en deux parties. 

Dans la première partie j’exposerai les données provenant d’une enquête nationale réalisée par le 

Département de Santé Mentale de Collegno, achevée en décembre 2007, relative à la diffusion 

de l'AFT en Italie. Dans un second temps, je présenterai le service IESA de Collegno qui  a fêté 

ses 10 ans en décembre 2007. Enfin, je vous montrerai les résultats de deux recherches  en 

cours de publication, relatives aux effets positifs du milieu thérapeutique dans l'AFT. 

Histoire et diffusion de l’AFT en Italie 

Un des premiers témoignages sur l'AFT en Italie est reconductible au Dr. Serafino Biffi, en 

1854. Dans sa publication à la suite d’une visite à Geel, il définit avec enthousiasme le "patronage 

hétérofamilial" comme approprié pour les « aliénés » qui ne peuvent pas jouir des “habitudes 

monotones”, caractérisant ainsi les journées des internés dans les asiles. Par la suite, d’autres 

psychiatres italiens, en suivant ses traces, ont permis l’avènement des véritables services AFT. 

En 1891, les Professeurs Tamburini et Lombroso furent chargés de proposer un instrument 

législatif national qui prévoyait une place pour l'AFT. En 1904 et 1909 apparurent 2 lois sur la 

réglementation de la psychiatrie faisant amplement référence au "patronage hétérofamilial". En 

1902, 7 hôpitaux psychiatriques adoptèrent le "patronage hétérofamilial" comme instrument de 

sortie pour les patients retenus tranquilles et aptes. Ainsi, les personnes accueillies en famille en 

1902 furent 268.   

En 1906 à Milan, dans le cadre du Congrès international de l'assistance aux « aliénés », une place 

importante fut octroyée aux interventions et aux débats sur le "patronage hétérofamilial."   

Alors, en Italie, étaient aussi très répandus les Patronages Homofamiliaux, c'est-à-dire les 

parents biologiques du patient venaient payés pour tenir ce dernier à domicile. Cependant, cette 

modalité fut refusée par la communauté scientifique et c’est graduellement éteinte du fait que le 

paiement représentait une raison de non guérison pour les patients, parfois unique source 

financière pour la famille. 

                                                

1 

 Je remercie Melle Estelle Clavier pour l’aide à la traduction. 

8ème congrès du GREPFA France, Paris (29-30 mai 2008) 2 

Gianfranco Aluffi,  “Lévolution récente de lAFT en Italie” 

L’expérience de l’AFT se développa encore durant quelques années puis disparu avec l’arrivée du 

nazisme. 

L'image suivante reporte un des derniers procès-verbal de démission de l'OP de Reggio Emilia 

pour l'AFT. 

Ainsi, pour retrouver des traces des programmes d'AFT en Italie il faut faire le saut jusqu’au 

début des années 90.   

En 1997, seuls deux services d'AFT étaient présents sur le territoire national: ceux de Lucca en 

Toscane et ce de Collegno en Piémont.   

En 2000, les départements qui adoptèrent le modèle AFT furent au nombre de 11 pour un totale 

de 62 patients placés en familles de volontaires. À la fin de l’année 2007, selon les données 

tirées par une enquête nationale que j’ai personnellement coordonnée, les départements pour 

lesquels on enregistre une activité AFT sont alors 34 et gèrent 313 projets.   

Un autre élément considérable, qui est émergé à travers l'enquête 2007, est relatif à l'intention 

exprimée par 106 directeurs de Départements de Santé Mentale de vouloir prochainement ouvrir 

un service d'AFT.   

Comme on peut en déduire de l'image, l'AFT est plus répandue dans les régions du nord, surtout 

en Piémont et en Toscane. 

0 service 

1 service 

2 services 

3 services 

5 services 

7 services 

8ème congrès du GREPFA France, Paris (29-30 mai 2008) 3 

Gianfranco Aluffi,  “Lévolution récente de lAFT en Italie” 

Les Départements de Santé Mentale qui ont répondu à l'enquête furent au nombre de 194, soit 

97% du totale, dont seulement 34 ont en projet l'AFT, c'est-à-dire 17%.   

L'AFT est connu de 146 directeurs de département, représentant ainsi 75% de ceux qui ont 

répondu et 158, soit 81% des participants, ont exprimé une opinion positive sur l'AFT.   

35 ne se sont pas exprimés et 1 personne a exprimé une opinion négative.   

Les données récoltées sont encourageantes pour le processus de diffusion de l'AFT en Italie 

dans les prochains années. 

Le Service IESA de Collegno: 10 ans d'AFT   

 

Lorsque je décris l'expérience IESA de Collegno je ne peux pas éviter de la reconduire à une 

séquence d'étapes historiques, progressives et déterminantes. Une sorte de succession de 

phases, d'expressions, de générations de l'AFT. En effet, les familles ont aussi leurs arbres 

généalogiques et la reconnaissance des "pères" et des "mères" peut être isolée comme indicateur 

de « bonne » identification avec le noyau familial et comme garantie de relations régulières, 

attachements, développements et séparations, avec tout ce que cela représente pour une bonne 

croissance des fils, de leurs expériences et des générations à suivre.   

Ceci dit, sans nier à S. Dymphna la "maternité immaculée" de toutes les expressions 

reconductibles à l'AFT, la première expression de la référence aux familles volontaires pour 

l'accueil d’handicapés psychiques, dans la zone territoriale aujourd'hui contrôlée par le 

Département de Santé Mentale de Collegno, doit être reconduite à 1898. Cette année là, la 

Députation provinciale de Turin émit une note adressée à tous les asiles dans laquelle il suggérait 

le placement de malades inoffensifs chez des particuliers en échange d’une rétribution. Tel 

document avait la fonction de faire front à la surpopulation des asiles durant cette époque et 

l’expression AFT, alors nommé « placement de maniaques inoffensifs chez des particuliers », 

assumait seulement un rôle de type économico-administratif vu que son coût, équivalent à 

aujourd'hui, était nettement inférieur à celui de l’internement en asile. En syntonie avec cette 

tendance à évacuer les asiles "saturés", on trouve les articles relatifs au Patronage 

hétérofamilial dans les lois nationales, déjà citées, n°36  / 1904 art. 1 et n° 615 / 1909 art. 2, 13, 

14, 15, 16, aujourd'hui dépourvues de valeurs juridiques et se trouvant à des années lumière des 

références législatives actuelles et encore avant culturelles.    

Après cette brève saison de l’AFT italien située à cheval entre le XIX et le XX siècle, qui par 

ailleurs n'a pas vu le territoire piémontais répondre avec enthousiasme particulier, il faut 

attendre jusqu’en 1990 pour que l'initiative courageuse d'un groupe d’opérateurs local permette 

l’apparition d’une nouvelle expérience AFT sur le territoire de l'actuel ASL TO 3 Piémontais. Ce 

projet était inspiré du modèle du service d'Accueil Familial Thérapeutique de Nantes et de la 

Loire Atlantique. Malgré la motivation forte des promoteurs, l'expérience durera seulement 

quelques années en rendant cependant possibles à différents ex-malades de l'ancien hôpital 

psychiatrique de Collegno d’agréables séjours dans des familles en particulier résidentes dans les 

vallées environnantes. En 1997, année de mon arrivée à l'ASL de Collegno, les responsables de 

cette noble initiative ne travaillaient plus ici mais, au témoignage de leur expérience, il y avait un 

projet qui vint pris en charge du service naissant IESA et il dura encore quelques années, jusqu’à 

8ème congrès du GREPFA France, Paris (29-30 mai 2008) 4 

Gianfranco Aluffi,  “Lévolution récente de lAFT en Italie” 

la perte de l’ancienne hôte, chouchoutée et même assistée par un couple de septuagénaires 

affectueux et guillerets.     

Au-delà des expériences déjà citées et des précieuses et cordiales contributions des docteurs 

Jean Claude Cébula de Nantes et Marc Godemont de Geel, l’ADN du service actuel IESA de 

l'ASL TO 3 de Collegno se compose en grande partie de caractéristiques « calquées » sur le 

service de Psychiatrische Familienpflege de Ravensburg. C’est, en effet, près du service AFT de 

Ravensburg que, pendant les deux années 1995-96 j’ai observé et récolté des données dans les 

processus opérationnels quotidiens.    

De retour en Italie, les premières tentatives de proposer un service de ce type rencontrèrent 

méfiance, peurs et scepticisme de la part de certains responsables des départements de santé 

mentale piémontais à qui je m'adressai. Puis, grâce à la rencontre avec le docteur Ezio Cristina et 

avec le professeur Pier Maria Furlan, respectivement chef de clinique et directeur du 

département universitaire de santé  mental dell' ASL  de Collegno, je trouvai une place qui me 

permit de commencer à travailler dans la direction que je m'étais proposée.   

Dans les premiers mois de travail j'élaborai les instruments normatifs, lignes  guides et contrat, 

et opérationnels (instruments pour la sélection protocoles de procédure etc.) du projet, en 

acheminant parallèlement une action de renseignement et sensibilisation de l'entier personnel.   

Avec l’arrivée successive du premier opérateur (une infirmière) et de la délibération du Service 

IESA de la part de la direction général ASL, les activités de sélection des familles et de 

placement soutenu se poursuivaient. Les résultats obtenus dans les deux premières années de 

travail et le grand enthousiasme pour l’apport innovant du projet, nous ont amené à organiser 

durant le mois de mai 2000 le premier congrès national sur l'IESA  à l'Université des Études de 

Turin à laquelle furent présentées quelques expériences naissantes sur le territoire national et 

prirent partie des experts internationaux du secteur spécifique. L'initiative eut du succès et il 

conflua dans la presse des actes du congrès. Parallèlement à l’attention portée à la croissance du 

service nous avons, durant ces années, donné beaucoup d'importance à la diffusion de la culture 

de l'IESA sur le territoire national, en réalisant plus que 45 rapports présentés aux congrès de 

psychiatrie nationaux et internationaux, en publiant 35 articles sur livres et magazines italiens 

et étrangers et 4 volumes spécifiques sur le sujet. A la suite d’un tel engagement scientifique et 

de vulgarisation, d'une activité intense de renseignement et de supervision des différentes 

équipes qui nous ont contactés afin de mettre en place des services analogues, nous pouvons 

regarder avec un certain orgueil la diffusion, déjà mentionnée, du phénomène sur le territoire 

national. En 2001, en collaboration avec les collègues de l'USL 2 de Lucca nous avons organisé le 

2° congrès national sur l'IESA, en prenant soin par la suite de la publication des actes relatifs. 

En 2004, nous avons fondé la section italienne du GREPFA. En 2006, avec les collègues du Service 

IESA de Trévise nous avons organisé le 3° congrès national. En 2007, parallèlement au dixième 

anniversaire du service, nous avons reçu de la part de la Région du Piémont la reconnaissance de 

l'expérience pilote dans le cadre de la santé piémontaise. Telle reconnaissance s'est concrétisée 

à travers une cérémonie publique durant laquelle des attestations ont été remises à toutes les 

familles d’accueil qualifiées de la part du président de la région et de l'adjoint à la santé. En 

outre, au Service IESA de Collegno a été dédié le calendrier officiel de la région du Piémont ainsi 

que le bénéfice des ventes.  

8ème congrès du GREPFA France, Paris (29-30 mai 2008) 5 

Gianfranco Aluffi,  “Lévolution récente de lAFT en Italie” 

Le Service IESA se situe aujourd’hui à l'intérieur du Département Interentreprises à la 

Direction Universitaire de Santé Mentale dirigé par le professeur Pier Maria Furlan. Le 

territoire de référence, dans la première périphérie turinoise, est habité par 179.638 personnes. 

Les patients suivis sont au nombre de 2.214 et sont rattachés aux 2 Centres de Santé Mentale. 

Les zones qui composent le Département sont 3: territoriale, hospitalière, universitaire.   

Le service IESA appartient à la zone des services territoriaux et représente une des diverses 

solutions résidentielles à disposition des « clients ».    

   

Chiffres   

À 10 ans de la création de l'expérience IESA de Collegno nous pouvons résumer le travail 

effectué avec les chiffres suivants:   

   

2700 familles environ contactées,   

77 familles ou personnes seules qualifiées, 

55 projets gérés pour plus de 25.000 jours de vie en commun, 

1400 visites domiciliaires environ effectuées, 

5 projets d'insertion +1 engagement ouvrable à temps indéterminé, 

25 projets en cours dont 17 à temps plein et 8 à temps partiel, 

24 heures sur 24, 7 jours sur 7 de disponibilité départementale,   

   

L'AFT permet une importante réduction des jours totaux d’internement en service hospitalier 

psychiatrique respectivement aux autres solutions de placement. Cet effet est très significatif 

et il est encore particulièrement mis en évidence au travers de l'analyse du parcours réalisé par 

un des patients du IESA qui, dans les 5 années précédents l’accueil en famille tout aujourd'hui en 

cours, a totalisé bien 582 jours de prise en charge en structure hospitalière pour des crises de 

type maniaque alors que dans les 5 années suivant son séjours en famille d’accueil il n'a plus 

jamais été hospitalisé. Dans ce cas spécifique, où l’on se référent à une personne ayant un 

diagnostic de troubles bipolaires I et n’ayant pas connu de variations essentielles au niveau de la 

thérapie pharmacologique, il émerge avec grande force l'impact thérapeutique, aisément isolable, 

provenant du facteur environnemental. Cette personne est passée du rôle de patient pensionnaire 

psychiatrique en communautés protégées ayant fréquemment recours à l'hospitalisation lors 

d’importantes crises maniaques à celui de personne avec des capacités résiduelles valorisée par le 

nouveau milieu familial au point que sa contribution dans la gestion du bar et du cercle récréatif 

des accueillants est devenu fondamental. Ce recouvrement d'identité "saine", le rôle reconnu 

d'aide barman, a consenti au sujet un chemin progressif vers une plus grande sérénité et surtout 

vers une humeur plus stable au point de ne plus avoir été hospitalisé en service psychiatrique 

dans ces 6 ans de vie en habitation soutenue. Si un temps les membres de sa famille l’ont 

repoussé, pour les difficultés relationnelles et les bizarreries comportementales, ils ont depuis 

quelques années renforcé la relation, en lui rouvrant les portes de leurs maisons et en exprimant 

à plusieurs reprises la volonté de lui offrir un nouvel espace vital au sein de celles-ci, croisant 

toujours un gentil : « merci mais maintenant je me porte bien  ici».    

8ème congrès du GREPFA France, Paris (29-30 mai 2008) 6 

Gianfranco Aluffi,  “Lévolution récente de lAFT en Italie” 

Caractéristiques du modèle  

 

Le service IESA est organisé comme structure départemental centralisée, avec des appendices 

dans les centres de santé mentale territoriale et il collabore en synergie avec toutes les agences 

du département de santé mentale. Le modèle expérimenté dans ces dernières années prévoit une 

organisation qui se compose d’1 responsable et d'un numéro d'opérateurs proportionné aux 

projets en cours, 1 opérateur pour chaque 10 accueil en famille. Le responsable s'occupe entre 

autre de la coordination, de la formation et de la supervision des opérateurs. Le service IESA se 

rend promoteur de supervisions cliniques élargies relatives aux projets engagés, auxquels 

participent aussi les opérateurs des autres agences départementales impliquées.    

Les projets sont structurés sur la base du temps de vie en commun selon quatre typologies: 

temps partiel; court terme; moyen terme; long terme.   

Dans les projets à temps partiel le volontaire ou la famille passe quelques heures avec le patient 

durant la journée ou en fin de semaine, selon les objectifs à poursuivre. Cette modalité peut avoir 

une fonction propédeutique aux projets IESA à temps plein ou il peut fournir un soutien à des 

gens qui vivent seuls en logement ou qui se trouvent dans une structure et qui en ressentent la 

nécessité. En ce qui concerne les projets à temps plein (court terme, moyen terme et long terme) 

ils se différencient pour leur durée et pour leurs différentes typologies d'usage. Le court terme 

s'adresse aux moments de crise ou de besoin temporaire de décontextualisation 

environnementale, ceux à moyen terme vise à la réhabilitation du sujet et au passage de ceux-ci à 

une vie plus autonome, alors que le long terme s’adresse aux personnes âgées ou aux sujets avec 

de considérables besoins d'assistance.   

Le patient, même lorsqu’il se trouve sous mesure d'interdiction, est totalement impliqué dans 

toutes les phases du projet, de la décision d'initier ou non « une vie en commun » jusqu’aux 

détails de celle-ci.    

Nous avons dernièrement enregistré un épisode curieux qui nous a fait répondre à une demande 

directe et spécifique de vie en commun soutenue. Deux patients de notre département, vivant 

dans une pension assistée dans le centre de Turin, après avoir pris connaissance de l'existence 

du service IESA de Collegno, sur un quotidien, nous ont contactés et ont pris rendez-vous pour 

un entretien approfondi. Tout de suite nous avons observé comment notre offre éventuelle et 

leurs objectifs coïncidaient parfaitement. Les deux se plaignaient que depuis quelques semaines, 

avec le changement du gérant, la clientèle de la pension s’était empirée frappant ainsi la qualité 

des services d’hébergement. En outre, les récits exposés en témoignage laissaient supposer une 

atmosphère assez lointaine de l'image d’une petite pension à gestion familiale auquel était sujet 

l’hôtel en question jusqu’à la gestion précédente. Leur désir était de continuer à vivre ensemble 

dans une maison avec la cuisinière de la pension, qui entre temps avait démissionné, et les filles 

de celle-ci. Entre ces cinq personnes, depuis pas mal d'années s’était créé un bon rapport fondé 

sur le respect réciproque et sur l’entraide quotidienne. Après avoir contacté la cuisinière et les 

deux filles, et avoir enregistré une convergence unanime de buts avec les deux patients, nous 

avons acheminé les procédures de certificat d'aptitude au projet de vie en commun et, à la suite 

8ème congrès du GREPFA France, Paris (29-30 mai 2008) 7 

Gianfranco Aluffi,  “Lévolution récente de lAFT en Italie” 

du résultat positif de celle-ci nous avons exprimé le consentement institutionnel en offrant le 

support et le soutien économique nécessaire.   

À 2 ans du commencement du projet, les cinq vivent heureux dans un ample appartement choisi, 

décoré et qu’ils ont aménagé ensemble. Une paire de semaines après le démarrage du projet 

d’AFT, la pension qui les recevait fut fermée suite à un contrôle des forces de l'ordre. Sur les 

journaux, que les garçons quelques jours après le blitz nous montrèrent avec l'air fier de ceux 

qui avait deviné par avance, étaient mentionnés des crimes liés à l'exploitation de la prostitution 

et au recel d’immigrés clandestins.   

 

 

Données cliniques et socio-demographiques  

Les graphiques suivants décrivent partiellement le profil des utilisateurs  et des volontaires 

sélectionnés par le service.   

En ce qui concerne le genre sexuel des candidats nous avons presque une situation d'équilibre.   

 Femmes Hommes Total 

N° 45 39 84 

La distribution de l'âge des patients est relativement uniforme.   

 18 - 30 30 - 45 45 - 60 > 60 Total 

N° 16 18 25 25 84 

En ce qui concerne les champs diagnostiques relevés, presque les 3/4 de la population est 

schizophrénique.   

 Troubles de 

personnalité 

Schizophrénies Troubles de 

l’humeur 

Oligophrenies Total 

N° 13 56 8 7 84 

Quant aux candidats accueillants:   

Un peu plus du 50% sont des couples avec enfants;   

 Seule 

femme 

Seul 

homme 

Couple 

sans 

enfants 

Couple 

avec 

enfants 

Seul 

avec 

enfants 

Famille 

élargie 

Total 

N° 7 2 11 35 11 2 68 

78% des candidats sont des femmes;   

8ème congrès du GREPFA France, Paris (29-30 mai 2008) 8 

Gianfranco Aluffi,  “Lévolution récente de lAFT en Italie” 

 Femmes Hommes Total 

N° 53 15 68 

85% de notre population est comprise entre 30 et 60 ans;   

 18 - 30 30 – 60  > 60 Total 

N° 3 58 7 68 

la distribution des niveaux d'instruction est relativement homogène;   

 Primaire Collège BEP - CAP Baccalauréat Bac + 5 Bac + 9 Total 

N° 13 24 5 17 8 1 68 

Aussi, les catégories professionnelles sont représentées de manière hétérogène avec une grande 

partie des participants, 43%,  représentant le secteur de l’aide aux personnes   

 Aide 

aux 

personn 

es 

Retrai 

té 

Sans 

emplo 

Commerça 

nt 

Employ 

é 

Ouvrie 

Agriculte 

ur 

Mère 

de 

famill 

Tot 

al 

N° 29 4 9 5 5 8 1 7 68 

Le type d'habitation plus diffusé dans l’échantillon est l’appartement : 60%,   

 Appartement Logement 

social 

Villa Maison 

indépendante 

Total 

N° 41 5 14 8 68 

Au sujet de l'origine géographique des candidats on enregistre dans la dernière période une 

augmentation de la population d’origines étrangères, surtout Roumains et Péruviens.   

   

 Nord Italie Sud Italie Etranger Total 

N° 30 24 14 68 

AFT et urgences   

   

8ème congrès du GREPFA France, Paris (29-30 mai 2008) 9 

Gianfranco Aluffi,  “Lévolution récente de lAFT en Italie” 

Dans le but de relever les effets bénéfiques de la variable « environnement » présente comme 

solution d’accueil, tel l’AFT, nous avons organisé deux types de recherche qui focalisent 

l'attention sur l'indicateur de « l’hospitalisation ayant pour cause la crise psychiatrique ».    

La première repose sur une méthodologie longitudinale et compare pour 8 patients une période de 

temps passée en AFT et une période équivalente, mais, écoulée avant ce même projet AFT.  Le 

séjour en famille d’accueil le plus court dure 259 jours alors que le plus long totalise 2346 jours. 

L’ensemble des séjours AFT représente un total de jours égal à 10444, soit un chiffre équivalent 

au total des jours que les 8 patients ont passé en structure protégée avant d'être inséré dans 

des familles d’accueil.   

A partir de l'analyse des données, nous pouvons observer que nos 8 patients ont totalisé 11 

hospitalisation pour un totale de 612 jours en service psychiatrique hospitalier dans la période 

précédente à l’AFT alors que durant  la période de placement familial nous n’en relevons aucune. 

Une telle confrontation souligne l’excellente performance de l'AFT relativement aux crises 

symptomatologiques et aux hospitalisations conséquentes.    

Si on prend en considération que le milieu de provenance des 8 patients est la communauté 

protégée, avec une intensité de l'intervention sanitaire significativement supérieure par rapport 

à l'AFT, ce qui a été énoncé précédemment vient renforcé.   

Nous sommes parvenu à un résultat analogue à travers l'analyse de 195 « passages » de patients 

dans les structures du DSM reconductibles aux catégories des résidences protégées 

(communautés protégées de type A et de type B) et habitations soutenues (AFT et Logements 

soutenus). Ces deux catégories ont été créées pour affinité de type environnemental entre sous- 

catégories. Les communautés protégées de type A et de type B sont des structures composées 

de 20 patients en régime d’accueil avec des temps d'hospitalisation de 3 ans ou plus. Le personnel 

sanitaire et éducatif est présent 24 heures 7 jours sur 7.   

L'AFT et les logements soutenus reposent sur des habitations civiles où l'intervention est le 

soutien et le patient se retrouve inséré dans un système de relations sociales normales.   

Les données recueillies se réfèrent à 3 ans consécutifs: le 2004, 2005, 2006.   

Comme unité a été choisie le « passage » du patient dans la structure afin d'obtenir une 

population plus ample. Puis, les passages totaux ont été subdivisés en deux groupes selon s’ils se 

sont effectués en communautés protégées, (N° 95) ou en habitations soutenues (N° 100).   

Les deux groupes ont été comparés sur la base de la distribution des variables relatives au sexe, 

à la tranche d'âge et au champ diagnostic et se sont révélés presque superposables du fait de ne 

pas avoir présenté de différences significatives au test du Khi 2, en adoptant un degré de 

confiance égal à 0,05.   

  Foyer protégé Habitations soutenues  

(AFT + logements soutenus) 

Total 

Homme 58 (61%) 60 (60%) 118 (60%) 

Femme 37 (39%) 40 (40%) 77 (40%) 

Age 18-35 32 (33%) 22 (22%) 54 (28%) 

Age 36-65 56 (59%) 59 (59%) 115 (59%) 

8ème congrès du GREPFA France, Paris (29-30 mai 2008) 10 

Gianfranco Aluffi,  “Lévolution récente de lAFT en Italie” 

Age >66 7 (8%) 19 (19%) 26 (13%) 

Schizophrénies 76 (80%) 79 (79%) 155 (79%) 

Troubles humeur 3 (3%) 4 (4%) 7 (4%) 

Troubles personnalité 12 (12%) 12 (12%) 24 (12%) 

Oligophrénies 4 (5%) 5 (5%) 9 (5%) 

Les données soulignent, déjà à la comparaison des moyennes, une différence considérable.   

L'impact des jours d’hospitalisation sur ceux du projet total est en effet de 0,55% pour les 

habitations soutenues et rejoint les 3% relativement aux communautés protégées.   

Appliquant le T-test pour les échantillons indépendants et des variances différentes, pour α 

=0,01, une telle différence entre les moyennes se révèle  significative.    

Ce résultat confirme les hypothèses d'une influence du facteur environnemental sur la totalité 

des journées d'hospitalisation annuelle par patient.   

 

 

AFT et benzodiazepines 

 

Une autre ligne de recherche relative à l'évaluation de l'impact environnemental de l'AFT 

concerne l’évolution de la prise de benzodiazepine.   

Nous avons utilisé un dessin analogue à la recherche longitudinale sur les hospitalisations avec 

une population de 8 patients. Le temps pris en considération cette fois concerne, pour la 

population entière, 12 mois d'AFT et les 12 mois précédents à son commencement, en principe 

effectués en communauté protégée. La population est composée de 6 hommes et 2 femmes d'âge 

moyens de 43,5 ans.   

Les diagnostics sont reconductibles aux 3 champs suivants: Schizophrénies (5); Troubles de la 

personnalité (2); Oligophrénie (1).    

La thérapie relative à la prescription de benzodiazepines a été analysée à travers la méthode des 

équivalences. La diminution relevée entre la période en communauté protégée et la période en 

AFT est de 18 %.   

0,000 

1,000 

2,000 

3,000 

4,000 

5,000 

6,000 

7,000 

pre AFT AFT 

en 

  p 

é 

ré 

  m 

g

8ème congrès du GREPFA France, Paris (29-30 mai 2008) 11 

Gianfranco Aluffi,  “Lévolution récente de lAFT en Italie” 

La thérapie anxiolytique résulte étroitement liée d'une façon générale au facteur 

environnemental et non seulement aux caractéristiques de la pathologie. Cela montre comment un 

milieu accueillant, émotionnellement  stable et rassurant, tel justement celui offert par l'AFT, 

peux permettre de renoncer à quelques médicaments ou d'en réduire les dosages. 

 

 

 

 

 

 

Bibliographie 

 Furlan P.M., Cristina E., Aluffi G., Olanda I. Programma l’accoglienza - L’Inserimento 

Eterofamiliare Supportato di Adulti sofferenti di disturbi psichici (IESA). In: Società italiana 

di Psichiatria - Bollettino scientifico e di informazione. n° 2 Anno VI  Luglio 1999 

 Aluffi G.: Quando una famiglia accoglie. In: Animazione Sociale n°11 Edizioni Gruppo Abele 

Torino 2001 

 Aluffi G., Ceccarini L., Ientile S., Mennoia D., Olanda I., Pirrotta C., Cristina E., Furlan P.M.: La 

tua famiglia può crescere In: Torino Medica n°6 Bollettino dei Medici Torino Giugno 2003 

 Aluffi G., Psychiatrische Familienpflege in Italien. Geschichte und derzeitige Situation. In: 

Meine Familie, meine Psychose - und Ich?. - XV Bundestagung der Psychiatrischen 

Familienpflege, Ed. PFP  Rust 2000 

 Aluffi G., Furlan P.M.: Psychiatric reform and “territorialisation” of the mental health 

services in Italy. The Foster Family Care project of the University Mental Health 

Department in Piemonte. 2005 In: Balanced care. Innovative perspectives on psychiatric 

rehabilitation. (Abstract book and web site) Ed OPZ Geel 2005 

 

 Furlan P.M., Cristina E., Aluffi G., Olanda I. (a cura di), Atti del I° Convegno Nazionale su 

l’Inserimento Eterofamiliare Supportato di Adulti sofferenti di disturbi psichici – Torino 

27/5/2000. Edizioni ANS. Torino 2000 

 Aluffi G., Dal manicomio alla famiglia. Franco Angeli editore. Milano 2001 

 Aluffi G., Cagnoni L., (a cura di) Atti del II° Convegno Nazionale su l’inserimento 

eterofamiliare assistito di persone con disturbi psichici – Lucca 15, 16/11/2001. Edizioni ANS. 

Torino 2004 

 

 

8ème congrès du GREPFA France, Paris (29-30 mai 2008) 12 

Gianfranco Aluffi,  “Lévolution récente de lAFT en Italie” 

 Aluffi G., Il progetto I.E.S.A.: l’esperienza di Collegno. In: G. Bressaglia (a cura di) Atti del 

III° Convegno Nazionale su l’inserimento eterofamiliare supportato di adulti - IESA – Treviso 

8, 9/6/2006. Edizioni ULSS. Treviso 2007 

 

 Aluffi G., La sezione italiana del groupe de recherche européen en placement familial: principi 

fondanti ed obiettivi. In: G. Bressaglia (a cura di) Atti del III° Convegno Nazionale su 

l’inserimento eterofamiliare supportato di adulti - IESA – Treviso 8, 9/6/2006. Edizioni 

ULSS. Treviso 2007 

 


grepfaaluffi2008.pdf(462,04 ko) Téléchargé 216 fois Télécharger Hyperlien  

Journée AFT Enfant dans l'Essonne - 16/4/2019

En France 70.000 enfants bénéficient d’un des dispositifs d’Accueil Familial. Développé en pédopsychiatrie depuis plus de 50 ans, la déclinaison thérapeutique de cette pratique - dont bénéficient près de 1.000 enfants - a été conçue pour soigner des troubles précoces et sévères de la relation enfant-parents et leurs conséquences. 

Dans l’Essonne, les dispositifs de l’UAFT (Unités d’accueil familial thérapeutique d’Etampes, de Savigny-sur-Orge, de Ste Geneviève-des-Bois, …), déployés dans les secteurs de pédopsychiatrie, ont acquis une expérience clinique spécifique.

Le 16 avril prochain, à l’EPS Barthélémy Durand Etampes (cf affiche), seront exposés les aspects cliniques et théoriques de ces pratiques de soin, des chercheurs présenteront leurs études, et les patients, parents et familles d’accueil témoigneront de leur expérience. Des outils pédagogiques innovants montreront la complexité des situations rencontrées. Pour prolonger les moments d’échanges lors de la pause déjeuner, les organisateurs offriront un buffet.

Nous espérons que vous viendrez nombreux à cette Journée d’étude interprofessionnelle qui associera les acteurs des  champs sanitaire (pédopsychiatrie et psychiatrie adultes), médico-social, protection de l’enfance, justice des mineurs, éducation nationale, associations …

Le Programme détaillé de la Journée sera diffusé prochainement.

Cette Journée entre dans le cadre de la Formation continue et elle est gratuite.

Pour l’INSCRIPTION : contacter laure.boyer@eps-etampes.fr  :

INSCRIVEZ VOUS

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe

ASSOCIATION
REGIE PAR
LA LOI DU 1er Juillet 1901
-

Statuts déposés le 23/01/1992 
-


N° de Formation Continue : 1175 25 55 675 
N° SIRET : 41420497400029 – CODE APE : 913

OGDPC: n° d'enregistrement organisme: 2775

 

Document généré en 0.06 seconde