PRESENTATION
ACTES CONGRES
TEXTE SUR L'ACCUEIL FAMILIAL

​Cette rubrique regroupe des textes, articles, travaux de recherche... rédigés par des personnes impliquées dans l'accueil familial, social ou thérapeutique, en France ou ailleurs.

CALENDRIER
VISITES

 71646 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Congrès Paris 2018

Actes des 13èmes Journées de Formation du GREPFA France

CLIQUER dans Actes des Congrès (à gauche ;)) sur Congrès 2018 à Paris

qui se sont tenues les Jeudi 7 et vendredi 8 juin 2018 à Paris

Téléchargements

Si le lien ne fonctionne pas, contactez le webmestre pour l'en informer.

Fermer  Congrès 2003 à ANNECY

6ème congrès du GREPFA France, Annecy (15-16 mai 2003) 1 

M. Reveillaud. L’accueil séquentiel pour restaurer les relations parents - enfants 

Marie REVEILLAUD 

Psychiatre, La Roche/Yon 

 

 AXE  n°2 :  DU COTE DES EQUIPES 

L’accueil séquentiel pour restaurer 

les relations parents-enfants 

1. Accueil séquentiel 

En 1998, mon intervention s'intitulait : « le temps partiel pour que la mise à distance soit 

réparatrice. » 

Il nous semble, en effet, que le temps partiel fait partie des éléments les plus thérapeutiques 

de cette structure. 

Dans notre service, l'accueil séquentiel est un outil thérapeutique parmi d'autres dont nous 

disposons pour les soins en pédopsychiatrie qui vise à une restructuration des instances 

psychiques des enfants qui nous sont confiés mais des enfants en relation avec leurs parents. 

C'est pourquoi, nous pensons qu'il est utile de mettre dans le champ thérapeutique des 

interactions parents-enfants et les imagos parentaux que l'enfant utilise comme support 

d'identification. 

Dans une situation familiale, qui nous paraît trop peu mobilisée par les autres outils 

thérapeutiques, tels que l'Hôpital de Jour, les consultations familiales, les psychothérapies, 

nous pouvons proposer cet outil supplémentaire qui offre à l'enfant et à ses parents et 

également à l'équipe de soins d'autres possibilités de mobilisation des affects. 

2. Pourquoi est-ce efficace ? 

Nous avons cherché à comprendre pourquoi, avec ces temps très courts d'accueil de l'enfant, 

c'est-à-dire de 1 à 5 jours maximum d'accueil par semaine dans une autre famille que la 

sienne, le travail de l'accueil familial thérapeutique donne des résultats visibles en quelques 

mois, tant chez l'enfant que chez ses parents. 

Nous pensons que le travail de l'équipe, et donc les effets intrapsychiques et inter- 

relationnels se situent aux deux niveaux de l'interaction parents-enfant. 

Nous avons attribué les effets de la restauration psychique aux possibilités d'identifications 

croisées que permet le fonctionnement rythmé d'allers et retours. 

6ème congrès du GREPFA France, Annecy (15-16 mai 2003) 2 

M. Reveillaud. L’accueil séquentiel pour restaurer les relations parents - enfants 

L'enfant profite des effets du cadre structurant de la famille d'accueil, sans rompre avec 

ses repères identificatoires et identitaires construits dans sa famille. 

Le processus thérapeutique – Schéma 1 

Le travail de l'équipe se situe aux deux pôles interactionnels de la problématique : 

- le pôle de l'enfant qui va pouvoir restaurer ses capacités relationnelles pendant son 

séjour en famille d'accueil. Séjour qui peut être court mais régulier. 

- l'autre pôle, celui des parents. Les parents étant soulagés quelques jours des 

troubles du comportement de leur enfant. 

Le travail de l'équipe va se situer au niveau des effets en famille d'accueil d'une part et des 

effets de cet accueil thérapeutique au niveau de la famille de l'enfant d'autre part. 

Enfin, nous rencontrerons l'enfant pour voir directement à son niveau les effets de cet aller- 

retour de chez lui à la famille d'accueil. 

Les Membres de l'Equipe travaillent par binôme, deux personnes vont régulièrement dans la 

famille de l'enfant. Deux autres personnes vont régulièrement en famille d'accueil. Une de 

ces quatre personnes rencontre individuellement l'enfant, de temps à autre. 

Toute l'équipe se réunit toutes les semaines et échange sur tous les éléments recueillis dans 

les visites à domicile avec les autres Membres de l'Equipe. 

La réflexion est poussée grâce à l'écoute des personnes qui ne sont pas impliquées 

directement. Les décisions se prennent en commun chaque semaine. 

8 Membres de l’Equipe AFT 

(réunion hebdomadaire 3 heures) 

Famille 

propre 

Famille 

d’accueil 

Enfant 

6ème congrès du GREPFA France, Annecy (15-16 mai 2003) 3 

M. Reveillaud. L’accueil séquentiel pour restaurer les relations parents - enfants 

Restauration psychique Schéma n° 2 

Il s'agit d'une description de la reconstitution des enveloppes psychiques pour un enfant 

bénéficiant de plusieurs espaces de soins dont l'Accueil Familial Thérapeutique séquentiel 

quelques jours par semaine. 

Nous représentons les fragilités des enveloppes psychiques(en rouge foncé) constituées par 

les environnements de la famille de l'enfant, l'environnement à l'école ordinaire et 

éventuellement dans un centre de loisirs ou chez d'autres personnes de sa famille, c 'est à 

dire les environnements qui présentent des fragilités ou dans lesquels l'enfant est en 

difficulté. 

Ces enveloppes vont pouvoir être restaurées par les environnements complémentaires que 

nous proposons (en vert clair) : la famille d'accueil, l'Hôpital de Jour, l'école de l'Hôpital de 

Jour. 

La famille d'accueil n'a aucun contact avec la famille propre de l'enfant. Il y a donc une 

séparation entre les deux espaces. 

Eventuellement, l'enfant va bénéficier d'une psychothérapie individuelle et cette 

psychothérapie restera en dehors des interventions de l'Equipe de soins de l’A.F.T. 

Dans notre schéma, nous mettons au centre l'enfant et les différentes constructions des 

enveloppes psychiques, les constructions défaillantes en rapport avec les difficultés que 

l'enfant rencontre dans sa famille propre, dans le centre de loisirs ou à l'école et les 

enveloppes réparatrices et reconstituantes que vont représenter le travail de l'Hôpital de 

Jour, de la famille d'accueil, et de l'école de l'Hôpital de Jour. 

Famille 

Centre 

de 

loisirs 

Ecole 

Psychothérapie 

Individuelle 

parfois Ecole 

Hôpital 

de Jour 

Famille 

d’Accueil 

Hôpital 

de Jour 

6ème congrès du GREPFA France, Annecy (15-16 mai 2003) 4 

M. Reveillaud. L’accueil séquentiel pour restaurer les relations parents - enfants 

L'équipe soignante de l'A.F.T contacte tous les espaces de l'enfant qu'ils soient 

thérapeutiques ou qu’ils soient ses lieux de vie habituels. 

Ce travail de mise en lien des éléments recueillis dans tous ces lieux permet cette 

reconstitution du « Moi-Peau ». 

L'accueil familial thérapeutique à temps partiel est un moyen de reconstitution des 

enveloppes psychiques. 

On insiste beaucoup depuis les travaux d'Esther BICK et de Didier ANZIEU sur la notion 

d'enveloppes psychiques1. Didier ANZIEU dans la suite de l'élaboration du concept du « Moi 

Peau » développe une théorisation de la mise en place et de la fonction des enveloppes 

psychiques. 

Ces enveloppes psychiques limitent un contenant corporel et un contenant de pensée en 

intégrant les différentes sensations qui se différencient progressivement en fonction de leur 

provenance intra et extra-corporelle. 

L'environnement joue un rôle fondamental dans la constitution de cette délimitation du monde 

psychique interne et du monde extérieur des perceptions, organisant un moi différencié 

pensant. 

W. BION utilise le concept de fonction α pour décrire le rôle contenant de la pensée 

maternelle qui fera la liaison entre les différentes sensations en leur donnant sens. Les 

éléments β d'origine sensorielle, non intégrables dans le psychisme sont transformés par 

cette fonction α de la pensée maternelle, en éléments α intégrables. 

La pensée maternelle contenante participe ainsi à la construction d'un psychisme infantile 

différencié ouvert sur le monde extérieur et comprenant le sens de ses perceptions. Les 

gestes de la mère, gestes du corps, des mains, participent comme le décrit bien WINNICOTT 

avec la notion de « holding » à la formation de la « peau psychique » d'E. BICK ou du « Moi 

peau » de D. ANZIEU. Didier HOUZEL (p. 44 dans « enveloppes psychiques ») parle du 

deuxième temps d'ouverture lié à la fonction paternelle. 

Le premier temps étant maternel « un deuxième temps paternel, dont l'agent d'ouverture est 

l'objet paternel vient ouvrir la symbiose mère/bébé, garantir l'identité de chacun, sans pour 

autant arracher l'enfant à la mère, ni le couper de ses racines symbiotiques ». 

Nous souhaitons proposer des soins appropriés aux enfants dont les souffrances 

psychologiques sont liées à des difficultés d'identification, des pathologies de structuration 

d'un moi différencié, des fragilités se situant au niveau des enveloppes psychiques. 

Ces pathologies sont en rapport avec des expériences précoces, de relations ambivalentes 

avec l'environnement parental, relations souvent intrusives, ou d'emprise et de rejet. 

Il nous parait important de proposer une reconstitution des enveloppes psychiques 

permettant une meilleure ouverture et une meilleure communication avec le monde extérieur, 

par un apport en fonction de contenance, et de pare-excitation qui ont fait, et font encore, 

défaut dans la famille naturelle. 

Cet apport nous le proposons sur le modèle décrit par HOUZEL en évitant « l'arrachage » de 

l'enfant à son environnement habituel. 

                                                

1 

 Les enveloppes psychiques – Paris, Dunod – 1987 

6ème congrès du GREPFA France, Annecy (15-16 mai 2003) 5 

M. Reveillaud. L’accueil séquentiel pour restaurer les relations parents - enfants 

Notre structure accueil familial thérapeutique à temps partiel nous permet de travailler aux 

deux niveaux de l'interaction parent-enfant où se situe l'histoire des difficultés 

relationnelles et où doit se situer le travail de reconstruction, de la fonction contenante des 

parents d'une part et de la constitution du moi de l'enfant d'autre part. 

Schéma n° 3 

La renarcissisation, résultat de l'accueil chaleureux, de la mise en en sens de ses 

comportements, de la revalorisation de certains aspects de sa personnalité et de la 

reconstruction des enveloppes psychiques par tous les liens effectués. 

Cette renarcissisation rejaillit sur la famille de l'enfant qui en retour pourra en faire 

bénéficier l'enfant. 

Etayage-Affiliation 

Le psychisme de l'individu se développe en suivant les processus structurants d'étayage et 

de desétayage. Ces deux mouvements d'étayage et de desétayage, l'un plus sécurisant dans 

les rythmes qui se répètent, l'autre différenciateur dans l'introduction de nouveaux éléments 

dans les rythmes, sont indispensables et incontournables dans la maturation psychique et en 

relation avec son environnement. 

On parle parfois des fantasmes d'adoption pour le patient accueilli et sa famille d'accueil. Il 

nous apparaît que les temps courts d'accueil évitent que ces fantasmes d'adoption et leur 

corollaire, les fantasmes d'abandon de la famille naturelle, soient tellement envahissants 

qu'ils fassent obstacle aux apports de « l'affiliation » dans le groupe familial d'accueil. 

L'étayage permet une renarcissisation qui aura des effets secondaires dans la famille 

naturelle 

Narcissisme 

primaire 

Equipe AFT 

Psychothérapie 

Autres soins 

Famille 

d’accueil 

Famille 

propre 

6ème congrès du GREPFA France, Annecy (15-16 mai 2003) 6 

M. Reveillaud. L’accueil séquentiel pour restaurer les relations parents - enfants 

Place et nombre 

La structure d'accueil familial thérapeutique à temps partiel que nous avons mise en place en 

Vendée, ne dispose que de quatre familles d'accueil. Cette limite nous oblige à utiliser les 

temps d'accueil de manière très partielle, c'est à dire souvent pour un à deux jours par 

semaine pour un enfant dans une famille d'accueil. Ainsi une douzaine d'enfants peuvent en 

bénéficier. 

Côté parents 

Nous allons tout d'abord en voir l'intérêt du côté des parents. L'absence courte pendant la 

semaine nous permet de travailler avec eux la fonction parentale. 

Les temps courts d'absence évitent le désinvestissement de l'enfant. Au contraire, il semble 

servir d'aiguillon pour le réinvestissement. 

Une condition importante à ce travail sur la parentalité est l'absence de relations directes 

entre les parents de l'enfant et la famille d'accueil. 

L'identification inconsciente des parents de l'enfant aux parents d'accueil va souvent les 

mobiliser suffisamment pour leur permettre : 

- d'une part de s'appuyer leurs représentations imaginaires de ce couple parental qui 

partage le fardeau de leur enfant qu'ils vivent souvent comme persécuteur, 

- d'autre part de s'interroger sur leur propre histoire d'enfant avec leurs propres parents. 

Cette mobilisation est rendue possible par les entretiens réguliers avec les parents (deux fois 

par mois au minimum) organisés le plus souvent sous forme d'entretien au domicile des 

parents par deux soignants de la structure AFT. 

Ainsi, nous observons chez les parents l'émergence d'émotions nouvelles résultant de la mise 

à distance temporaire des conflits. Ces émotions nouvelles vont servir à dénouer certains 

conflits entremêlés de projections massives dirigées sur leur enfant. Les vécus infantiles des 

parents peuvent être évoqués et donner des repères de compréhension des nœuds 

conflictuels mettant en évidence le télescopage des générations. 

Dans ces entretiens, notre travail est surtout de soutenir la fonction parentale en 

renarcissisant ces parents par la valorisation de certaines de leurs attitudes. Le fait de 

continuer à vivre avec leur enfant plusieurs jours par semaine leur permet de ne pas être 

dépossédés de leur fonction parentale. Cela évite une rivalité destructrice et le rejet du 

couple d'accueil. Au contraire, ils peuvent s'identifier à ce couple pour ce qu'ils imaginent de 

bon chez eux et parfois modifier inconsciemment certains de leurs comportements. 

Le fait que nous leur demandions de ne pas avoir de contact avec la famille d'accueil favorise, 

selon nous, des identifications positives et inconscientes à ces parents, qui restent 

imaginaires en grande partie, (l'enfant, ne l'oublions pas, apporte des éléments d'une réalité). 

Les parents nous ont souvent exprimé la reconnaissance qu'ils éprouvent à l'égard de ces 

familles d'accueil qui partagent avec eux les problèmes éducatifs. 

Ce phénomène nous paraît lié au maintien de la responsabilité parentale dans ce système 

accueil familial thérapeutique qui permet de mobiliser leur compétence parentale. 

6ème congrès du GREPFA France, Annecy (15-16 mai 2003) 7 

M. Reveillaud. L’accueil séquentiel pour restaurer les relations parents - enfants 

Côté famille d'accueil 

Parallèlement, la famille d'accueil, qui ne connaît pas les parents, peut s'identifier à ce couple 

parental dans les réponses et conseils qu'elle donne à l'enfant, parce qu'elle ne sait de leur 

défaillance, insuffisance que ce que leur en dit l'enfant. Ne connaissant pas la réalité souvent 

négative de la situation familiale, ils peuvent aider l'enfant à modifier son comportement. Par 

exemple, si l'enfant dit «j'ai été puni par mon père », il peut lui être demandé « qu'as-tu fait 

qui entraîne cette punition ? ». Si la famille d'accueil sait que le père est violent et alcoolique, 

elle ne pourra pas agir de cette manière réparatrice. 

La famille d'accueil soutient donc l'enfant dans ses identifications par des repères 

structurants, mais soutient également cet enfant dans les efforts qu'il fera à s'adapter au 

système familial de ses parents, qui est le système de support de ses identifications 

primaires

Le fonctionnement familial de l'enfant n'étant pas désigné comme défectueux, l'enfant peut 

profiter pleinement du système familial d'accueil et ne sera pas poussé à faire échouer les 

nouvelles relations qu'il pourra mettre en place. 

On propose à l'enfant des relations au quotidien avec un autre couple parental (la famille 

d'accueil). Ce couple renvoie l'enfant à la scène primitive lui permettant d'intégrer la loi 

structurante de l'interdit de l'inceste à travers des règles de vie autour de repères 

quotidiens que sont les repas, le coucher, les soins corporels. 

On insiste souvent sur l'apport affectif des familles d'accueil envers un enfant en 

souffrance. Il me paraît important aussi de souligner l'intérêt du cadre symbolique apporté 

par le couple parental d'accueil dont la sexualité prend un sens pour l'enfant. Elle lui permet 

de s'intégrer dans une vie sociale comme sujet. 

Ce couple va avoir une fonction contenante à l'égard des débordements pulsionnels et des 

angoisses envahissantes de l'enfant. L'enfant pourra intégrer cette fonction contenante dans 

son propre psychisme en intériorisant les nouveaux repères identificatoires qui lui sont 

offerts. 

Allers-retours 

Lorsque l'enfant rejoue en famille d'accueil des scènes ayant entraîné chez lui des réactions 

parentales traumatisantes, les réponses sont différentes. Les débordements de sensations 

responsables des troubles de l'enfant vont trouver un sens grâce à la fonction de pare- 

excitation de la famille d'accueil. Cette fonction a un rôle de transformation des sensations 

de l'enfant pour les intégrer dans un espace symbolique. 

L'enfant, nanti de ses nouvelles expériences, peut mettre ses parents en situation de 

modifier leurs comportements. 

L'accueil familial thérapeutique permet donc à l'enfant, ayant intériorisé la fonction 

contenante du couple parental d’accueil, de mieux maîtriser ses débordements d’angoisse ou 

pulsionnel, ce qui entraîne des changements d'attitude de ses parents. 

6ème congrès du GREPFA France, Annecy (15-16 mai 2003) 8 

M. Reveillaud. L’accueil séquentiel pour restaurer les relations parents - enfants 

Le soutien apporté à la famille d'accueil sous forme de visites à domiciles régulières 

effectuées par des soignants de la structure d'accueil familial thérapeutique à temps partiel 

doit être suffisant pour que les troubles du comportement de l'enfant ne déstabilise pas ce 

fonctionnement familial contenant et structurant. 

L'apport structurant de la famille d'accueil est d'autant plus efficace que le travail au niveau 

des interactions avec les parents se poursuit parallèlement. 

Ainsi la progression peut se sentir aux deux pôles de l'interaction 


grepfaaxebreveillaud2003.pdf(200,00 ko) Téléchargé 557 fois Télécharger Hyperlien  

Journée AFT Enfant dans l'Essonne - 16/4/2019

En France 70.000 enfants bénéficient d’un des dispositifs d’Accueil Familial. Développé en pédopsychiatrie depuis plus de 50 ans, la déclinaison thérapeutique de cette pratique - dont bénéficient près de 1.000 enfants - a été conçue pour soigner des troubles précoces et sévères de la relation enfant-parents et leurs conséquences. 

Dans l’Essonne, les dispositifs de l’UAFT (Unités d’accueil familial thérapeutique d’Etampes, de Savigny-sur-Orge, de Ste Geneviève-des-Bois, …), déployés dans les secteurs de pédopsychiatrie, ont acquis une expérience clinique spécifique.

Le 16 avril prochain, à l’EPS Barthélémy Durand Etampes (cf affiche), seront exposés les aspects cliniques et théoriques de ces pratiques de soin, des chercheurs présenteront leurs études, et les patients, parents et familles d’accueil témoigneront de leur expérience. Des outils pédagogiques innovants montreront la complexité des situations rencontrées. Pour prolonger les moments d’échanges lors de la pause déjeuner, les organisateurs offriront un buffet.

Nous espérons que vous viendrez nombreux à cette Journée d’étude interprofessionnelle qui associera les acteurs des  champs sanitaire (pédopsychiatrie et psychiatrie adultes), médico-social, protection de l’enfance, justice des mineurs, éducation nationale, associations …

Le Programme détaillé de la Journée sera diffusé prochainement.

Cette Journée entre dans le cadre de la Formation continue et elle est gratuite.

Pour l’INSCRIPTION : contacter laure.boyer@eps-etampes.fr  :

INSCRIVEZ VOUS

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe

ASSOCIATION
REGIE PAR
LA LOI DU 1er Juillet 1901
-

Statuts déposés le 23/01/1992 
-


N° de Formation Continue : 1175 25 55 675 
N° SIRET : 41420497400029 – CODE APE : 913

OGDPC: n° d'enregistrement organisme: 2775

 

Document généré en 0.12 seconde